gros-plant-cannabis

Il n’y a pas de meilleure façon de vous assurer un approvisionnement constant et abondant en marijuana de qualité que de lancer votre propre une culture.
Cultiver une plante de cannabis, c’est un peu comme élever un enfant, chacun a sa propre opinion sur la façon de le faire.
Par exemple, il existe un désaccord général sur les techniques à utiliser pour augmenter le rendement d’une plante de cannabis. Alors que certains cultivateurs croient que des techniques comme le «topping» peuvent augmenter le rendement d’une plante, d’autres croient que toute modification apportée à la plante finira par la stresser, et par conséquent diminuer son rendement.
Bien que les résultats varient, ce sont les choses les plus importantes que vous devriez savoir sur la façon de cultiver la plus grande quantité d’herbe.

Il n’y a pas de meilleure façon de vous assurer un approvisionnement constant et abondant en marijuana de qualité que de lancer votre propre culture.

Cultivez la plus grande quantité d’herbe en maximisant l’intensité lumineuse.

Les plantes de cannabis dépendent de la lumière du soleil pour leur processus de photosynthèse, qui est essentiellement la façon dont la plante obtient sa nourriture du dioxyde de carbone et de l’eau.
Plus de lumière, signifie plus de nourriture. Et comme les humains, plus de nourriture permettra à votre plante de grossir.
Beaucoup de cultivateurs d’intérieur ont tendance à utiliser une lampe de 600W pour faire pousser leurs plantes. Mais l’ajout d’une puissance supplémentaire en passant à une lampe de 1000W peut augmenter considérablement le rendement d’une installation.
La chose importante à garder à l’esprit ici est que si vous augmentez votre intensité lumineuse, vous devrez également ajuster la température de votre pièce de culture.
Si vous augmentez la puissance en watts de votre lampe de culture, assurez-vous que vous utilisez également des ventilateurs pour atténuer la chaleur supplémentaire.

Imaginez une plante de cannabis sous une lampe chauffante, et imaginez des rayons de lumière ruisselant sur la plante.
Les parties qui ne reçoivent pas autant de lumière que le cola principal n’atteindront pas leur plein potentiel.
Par conséquent, de nombreux cultivateurs utilisent des techniques connues sous le nom de «Training» et «Topping».

Note : Le cola est un terme botanique qui décrit le site de floraison d’une plante femelle. Notez que le cola se compose réellement de la fleur entière.
Les colas se forment toujours près de la fin d’une branche majeure, car cela donne le plus d’accès à la lumière du soleil et aux pollinisateurs de la fleur.

Topping signifie couper délicatement les extrémités des branches du cola principal afin qu’il se divise au milieu.
Cela créera deux branches principales qui poussent vers l’extérieur, plutôt qu’un bout de branche qui pousse vers le haut. Le résultat attendu est plus de lumière atteignant les parties inférieures du cola, leur permettant de grossir.

Training se réfère à l’utilisation de liens pour plier doucement les colas sur votre plante les uns des autres pour les empêcher de se regrouper, ce qui réduit la quantité de lumière qui peut les atteindre.
C’est précisément ce que vous devez réaliser avec le Training, en utilisant des liens de torsion pour étaler les colas de votre plante (sans qu’ils cassent…)

A découvrir également -> Comment faire pousser du cannabis en intérieur

Donnez aux racines de votre plante la place de s’étaler.

Votre plante utilise ses racines pour se nourrir d’eau et de nutriments. Par conséquent, si les racines de votre plante sont trop à l’étroit, elle ne pourra pas se nourrir correctement.
Commencez avec un petit récipient, genre gobelet en plastique. Gardez un oeil sur votre plante. Une fois que les feuilles de votre plante atteignent le bord du gobelet, transférez votre plant dans un pot plus grand.

Effectuez ce transfert qu’une seule fois pour éviter de stresser la plante. Assurez-vous que le deuxième pot que vous avez est assez grand, et donne beaucoup de place aux racines de votre plante pour s’étirer.
Une bonne règle est de fournir 7,5L d’espace par 30cm de hauteur.

Nourrissez votre plante correctement avec un régime équilibré et nutritif

Tout comme le corps humain, nourrir votre plante d’un régime équilibré et nutritif l’aidera à atteindre son plein potentiel. Contrairement au corps humain, vos plantes doivent être nourries tous les 8-9 jours (pré-floraison) et tous les sept jours une fois la floraison terminée.

Les principaux nutriments dont votre plante a besoin sont l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K). Cela constitue l’acronyme NPK, qui correspond aux chiffres que vous trouverez sur les produits nutritifs. Si le produit a les numéros 8-5-4 sur l’emballage, par exemple, cela signifie qu’il contient 8% d’azote, 5% de phosphore et 4% de potassium.

Heureusement, la plupart des «solutions de culture» nutritives sont préemballées et peuvent être achetées en ligne. Bien qu’il existe différentes solutions de croissance pour les stades végétatif et de floraison, la règle générale pour l’ajout de nutriments est de 5 ml de solution de culture pour chaque litre d’eau.

Il faudra également garder les niveaux de pH de votre eau optimisés, alors assurez-vous d’acheter une solution de pH liquide, ainsi qu’un kit de test de pH, qui vous indiquera quand votre eau est optimisée.

Comme mentionné ci-dessus, les nutriments et les solutions de pH doivent être ajoutés à un approvisionnement en eau fraîche pour votre plante tous les 8-9 jours avant la floraison et tous les sept jours une fois qu’elle fleurit.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous

Recevez chaque semaine les derniers articles du blog.

Share this post