cbd endométriose

Ces dernières années, de nombreuses études ont été menées sur les effets positifs du cannabidiol (CBD) sur la santé. Et, en fin de compte, il existe de nombreuses conditions auxquelles le CBD peut vous aider. Dans cet article, je vais passer en revue les cinq façons dont le CBD peut soulager l’endométriose.

La triste vérité est que c’est une expérience trop courante. On ne sait pas grand-chose de cette affection ni de son évolution et de nombreuses femmes trouvent les traitements actuellement disponibles contre les analgésiques, l’hormonothérapie ou la chirurgie trop chers ou pas assez efficaces car ils ne conviennent pas à une utilisation à long terme en raison d’effets secondaires possibles.

Un manque général de sensibilisation à la fois des femmes et des prestataires de soins de santé, en raison d’une “ normalisation ” des symptômes, se traduit par un délai important entre le moment où une femme présente ses premiers symptômes, son diagnostic et son traitement.

L’endométriose affecte environ 1 femme sur 10 au cours de leurs années de reproduction, généralement entre 15 et 49 ans, ce qui fait environ 176 millions de femmes frustrées dans le monde.

A découvrir également -> Le guide complet du CBD (cannabidiol)

Qu’est-ce que l’endométriose et comment le CBD peut-il aider à soulager

C’est une condition dans laquelle des tissus similaires à la muqueuse à l’intérieur de votre utérus, qui est appelé “ l’endomètre ”, se trouvent dans des endroits à l’extérieur de l’utérus dans votre corps, où il crée une réaction inflammatoire chronique qui peut entraîner des tissus cicatriciels.

Le tissu endométrial peut se développer sur les ovaires, les trompes de Fallope et d’autres emplacements abdominaux. Contrairement aux menstruations typiques, le sang et les tissus de ces cellules mal placées sont souvent piégés dans votre corps.

Ce schéma cyclique peut devenir atroce, déclenchant une inflammation et des cicatrices. Les symptômes de l’endométriose comprennent des règles douloureuses, une ovulation douloureuse, des douleurs pendant ou après les rapports sexuels, des saignements abondants, des douleurs pelviennes chroniques, de la fatigue et de l’infertilité.

De plus, cela peut avoir un impact sur le bien-être physique, mental et social. Parce que c’est un problème qui affecte tant de femmes dans le monde et qui est associé aux cycles que les femmes connaissent chaque mois, ce n’est pas un problème qui disparaîtra.

Cependant, tout n’est pas perdu, car de nouvelles recherches mettent en évidence le cannabis, un nouveau venu bien mérité dans les soins de santé occidentaux, comme une réponse possible.

Les femmes du monde entier utilisent des extraits de cannabis et de chanvre pour traiter l’endométriose, les crampes menstruelles et d’autres complications gynécologiques depuis des millénaires. Au cours des dernières décennies, le tétrahydrocannabinol (THC) et le CBD ont été des thérapies efficaces avec relativement peu d’effets secondaires.

L’une des raisons pour lesquelles les scientifiques sont enthousiastes à propos de ces composés est la récente découverte que le système endocannabinoïde naturel du corps fait partie intégrante du bon fonctionnement de l’appareil reproducteur féminin .

Les déséquilibres dans ces neurotransmetteurs sont souvent liés à des complications et à des maladies de la reproduction, y compris l’endométriose, et il semble qu’une utilisation prudente des suppléments, topiques et suppositoires de phytocannabinoïdes pourrait faire une énorme différence dans le déséquilibre sous-jacent.

Il a été démontré que les cannabinoïdes comme le CBD et le THC arrêtent la multiplication cellulaire malsaine
Votre corps a généralement tout ce dont il a besoin pour vous aider à rester en bonne santé, y compris des outils pour empêcher la croissance des cellules malades ou défectueuses et pour les détruire avant qu’elles ne deviennent un problème. Ce processus naturel est appelé apoptose.

Malheureusement, l’apoptose semble être altérée chez les personnes qui souffrent d’endométriose et de troubles similaires.

Le système endocannabinoïde est impliqué dans l’apoptose et l’arrêt de la croissance cellulaire. L’application la plus célèbre de ces effets est peut-être dans les traitements contre le cancer. Lorsque certains récepteurs cannabinoïdes sont activés (soit par les endocannabinoïdes du corps, soit par le THC d’origine végétale), ils peuvent empêcher les cellules cancéreuses de se multiplier .

Des recherches similaires ont montré que l’activation de ces récepteurs empêche le tissu endométriotique de proliférer chez la souris.

Le CBD peut empêcher une migration excessive des cellules endométriosiques

Un problème frustrant pour les femmes qui ont choisi de retirer chirurgicalement leurs lésions endométriosiques est le taux de récidive. L’endométriose et le tissu cicatriciel qu’elle crée reviennent fréquemment.

Cependant, les scientifiques ont récemment découvert que les endocannabinoïdes sont impliqués dans la régulation de la migration cellulaire, qui est essentiellement le mouvement des cellules. Des molécules comme le CBD peuvent empêcher les cellules endométriosiques de migrer en bloquant l’activation du récepteur GPR18.

Il est important de noter que des molécules comme le THC activent ce récepteur et pourraient potentiellement augmenter la migration cellulaire. Cela suggère que les femmes qui s’automédicamentent avec le THC devraient envisager de contrebalancer ses effets avec le CBD.

A découvrir également -> L’huile de CBD contre la ménopause

Le THC et le CBD peuvent affamer la source en inhibant la vascularisation

Pour que tout ce qui se trouve dans votre corps grandisse, il a besoin d’un approvisionnement régulier en sang riche en nutriments. De même, les lésions endométriotiques ne peuvent se développer que si elles développent un réseau de vaisseaux sanguins, un processus appelé vascularisation ou angiogenèse, pour recevoir les nutriments nécessaires.

Bien que la recherche sur l’influence des cannabinoïdes sur la vascularisation de l’endométriose soit toujours en croissance, de nombreuses études prometteuses ont montré que le THC et le CBD peuvent inhiber la vascularisation de ces lésions.

Le CBD peut aider à réduire la douleur nerveuse associée à l’endométriose

Certaines femmes souffrent d’endométriose qui s’infiltre en profondeur, une forme d’endométriose plus douloureuse qui s’enfonce plus profondément dans le tissu abdominal car les lésions contiennent une densité nerveuse beaucoup plus élevée.

Les endocannabinoïdes régulent la croissance nerveuse et leurs récepteurs (CB1) sont exprimés sur les nerfs qui innervent les lésions endométriotiques. Des molécules comme le CBD interfèrent avec l’innervation en empêchant l’activation de ce récepteur.

Cependant, cela pourrait suggérer que l’utilisation du THC sans les effets compensateurs du CBD pourrait entraîner une augmentation à long terme de l’innervation de l’endométriose.

Les nerfs qui innervent les lésions endométriosiques peuvent augmenter la douleur de l’endométriose. Ces nerfs contiennent également des récepteurs endocannabinoïdes CB1 et lorsque le THC active ce récepteur, il peut aider à diminuer la douleur.

Le CBD aide également à soulager la douleur mais à travers d’autres cibles. Plus particulièrement, le CBD est capable de désensibiliser le récepteur de la douleur TRPV1 , le rôle principal de ce récepteur est de détecter et de réguler la température corporelle ainsi que de fournir une sensation de chaleur brûlante et de douleur.

Les scientifiques découvrent toujours les différentes façons dont les cannabinoïdes comme le CBD et le THC ont un impact sur l’endométriose et des conseils médicaux standardisés pourraient être dans des années. Jusque-là, une auto-expérimentation minutieuse avec les conseils de votre médecin est probablement la meilleure façon de déterminer la combinaison optimale de cannabinoïdes pour compléter votre traitement actuel de l’endométriose.

De nombreuses femmes ont déjà incorporé des cannabinoïdes dans leur routine d’autosoins. Que vous incorporiez ou non des cannabinoïdes dans votre routine d’autosoins, il existe de nombreux traitements alternatifs disponibles si un traitement purement pharmaceutique ou médical ne fonctionne pas.

Share this post