huile cbd diabète

Si vous avez déjà lu des articles sur le CBD, le diabète et les symptômes associés, vous avez peut-être entendu des choses assez incrédules sur le composé à base de chanvre et sa capacité à guérir la maladie.

C’est loin d’être la vérité. À ce jour, il n’y a eu aucun essai clinique avancé sur les effets du CBD sur le diabète. De plus, la quantité limitée de recherche qui a été effectuée a été effectuée sur des souris en laboratoire. Nous sommes loin des conditions cliniques rigoureuses dont les médecins ont besoin pour établir un composé en tant que médicament viable.

Cela étant dit, il n’est pas exagéré de dire que les propriétés thérapeutiques du CBD peuvent être en mesure de soulager les symptômes secondaires du diabète et, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, peuvent même contribuer à réduire la prévalence globale de la maladie.

Dans cet article, nous parlons du CBD, du diabète, des symptômes de faible teneur en sucre et de la façon dont l’extrait de cannabis actif peut jouer un rôle crucial dans un avenir proche en offrant une forme de traitement sûre, peu coûteuse et sans effets secondaires.

A découvrir également -> CBD pour soulager l’ostéoporose : Comment ça marche

CBD et diabète : ce que vous devez savoir

Le diabète est une maladie dans laquelle le corps a du mal à réguler le taux de sucre (glucose) dans le sang. Chez les individus en bonne santé, le pancréas produit une hormone appelée insuline, qui agit pour transporter les molécules de glucose à travers les membranes cellulaires et dans les cellules pour la production d’énergie.

Chez les diabétiques, selon qu’ils souffrent de la forme de la maladie de type 1 ou de type 2, le corps est soit incapable de produire de l’insuline, soit il est incapable de l’utiliser d’une manière suffisante pour maintenir le glucose à un niveau sain dans la circulation sanguine. Des taux de glucose irréguliers ou instables peuvent provoquer un large éventail de conditions graves et potentiellement mortelles, dont nous parlons en détail dans cet article.

En ce qui concerne l’huile de CBD pour le diabète , il y a deux choses principales à considérer afin de déterminer le degré de viabilité que le CBD peut avoir sur la maladie de plus en plus répandue:

Considérations majeures lors de l’utilisation de l’huile de CBD pour le diabète

  • De quelles manières (le cas échéant), le CBD agit-il pour améliorer la fonction et / ou la production d’insuline?
  • De quelles manières le CBD pourrait-il agir pour atténuer le spectre des effets secondaires causés par des taux de sucre sanguin irréguliers?

Avant de discuter du CBD pour le diabète, parlons de ce qu’est le diabète

Pour élaborer sur les processus que nous avons expliqués dans l’introduction, le diabète est une maladie dans laquelle le corps est incapable de transférer correctement le glucose des aliments dans les sources d’énergie pour les cellules.

Et bien sûr, sans sources d’énergie, les cellules du corps (qui sont responsables de tous les mécanismes fonctionnels de la vie) seront incapables de suivre les voies nécessaires pour survivre.

Dans le cas des diabétiques de type 1 (qui représentent environ 5% de la population diabétique), le corps n’est plus en mesure de produire de l’insuline, l’hormone clé dont il a besoin pour transférer les molécules de glucose de la circulation sanguine vers les cellules. Cela est généralement dû à une attaque auto-immune du pancréas, l’organe responsable de la production d’insuline. Le diabète de type 1 survient généralement chez les enfants ou les jeunes adultes qui contractent un virus qui attaque le pancréas, et à part peut-être une prédisposition génétique, il n’y a pas beaucoup de facteurs de risque spécifiques.

Le diabète de type 2 est une forme plus complexe de la maladie dans laquelle le corps produit toujours de l’insuline, mais soit il n’en produit pas suffisamment, soit les cellules deviennent résistantes à ses voies physiologiques. Dans tous les cas, l’effet résultant est similaire à celui du diabète de type 1, dans lequel le problème sous-jacent est une incapacité générale à contrôler la glycémie.

En outre, le diabète de type 2 est une forme beaucoup plus répandue de la maladie; on estime qu’elle touche plus de 400 millions de personnes dans le monde, soit entre 90 et 95% de la population diabétique totale.

De plus, beaucoup plus de facteurs de risque sont associés au diabète de type 2 qu’au type 1. Plusieurs des facteurs les plus importants sont:

A découvrir également -> 5 façons dont le CBD peut soulager l’endométriose

Facteurs de risque de diabète de type 2:

  • Poids (l’obésité augmente considérablement le risque)
  • Régimes riches en sucre (combinés à l’inactivité)
  • Antécédents familiaux et génétique
  • Ethnicité (les Afro-Américains, les Latinos et les Amérindiens sont particulièrement sensibles, bien que la raison ne soit pas claire)
  • Âge (les personnes de plus de 45 ans sont beaucoup plus susceptibles de développer un diabète)

Méthodes de traitement conventionnelles pour le diabète (CBD non inclus)

Dans le diabète de type 1 et de type 2, l’incapacité des cellules du corps à absorber le glucose entraîne son accumulation à des niveaux dangereusement élevés dans la circulation sanguine. Cela se traduit par des symptômes graves, potentiellement mortels, que nous associons le plus souvent à la maladie. Certains de ces symptômes comprennent:

  • Maladie du cœur et des vaisseaux sanguins
  • Dégâts nerveux
  • Accident vasculaire cérébral
  • Maladie du rein
  • Problèmes de vue

En bref, il n’y a pas beaucoup de zones du corps sur lesquelles les effets physiologiques du diabète n’ont pas d’impact, et à moins que la maladie ne soit surveillée de près au quotidien, le diabétique moyen aura une durée de vie de 10 à 15 ans plus courte que la moyenne.

Heureusement, les médicaments conventionnels en sont arrivés au point où les diabétiques, s’ils surveillent rigoureusement leur glycémie et maintiennent un régime alimentaire approprié, peuvent mener une vie plutôt normale.

Options de traitement du diabète

Comme ils ne peuvent pas le produire seuls, la plupart des diabétiques de type 1 utilisent l’insuline soit sous la forme de vaccins qu’ils doivent s’auto-administrer, soit sous la forme d’une pompe qui surveille automatiquement la glycémie et injecte l’hormone au besoin.

Bien que ces formes de traitement soient à la pointe de la technologie, elles ne sont en aucun cas efficaces à 100%; même les diabétiques les plus responsables peuvent avoir du mal à éviter les conséquences dangereuses d’une glycémie irrégulière.

Dans le cas du diabète de type 2, les personnes capables de se débrouiller sans avoir à prendre des injections d’insuline auront probablement besoin d’un médicament pharmaceutique comme la metformine ou Avandia, qui aide à réguler correctement le glucose.

Cependant, comme cela est beaucoup trop courant avec ces types de médicaments sur ordonnance, une gamme d’effets secondaires graves est souvent produite.

C’est pourquoi de nombreux diabétiques ces dernières années ont été plus que disposés à essayer des options de traitement alternatives comme l’huile de CBD. Même si le CBD peut remplacer un seul de leurs médicaments sur ordonnance, ou même réduire les doses requises, cela en vaut généralement la peine.

Sans oublier que l’amélioration générale de la qualité de vie de certains diabétiques qui ont ajouté du CBD à leur régime de traitement a été significative.

Huile de CBD pour le diabète: ce que la recherche a montré

Comme nous l’avons mentionné précédemment, dans le monde de la médecine, les preuves anecdotiques ne peuvent aller que très loin. Indépendamment du fait que de nombreux diabétiques utilisent l’huile de CBD tous les jours de leur vie pour aider à gérer leur maladie, la plupart des médecins hésitent à la recommander comme traitement car ils ne peuvent pas indiquer les raisons physiologiques exactes pour lesquelles il est bénéfique.

Heureusement, en plus de son potentiel à aider contre les troubles nerveux, le CBD pour le diabète a été un domaine assez bien étudié du cannabis médical.

Études sur le CBD et le diabète

Le Dr Raphael Mechoulam, chercheur scientifique de l’Université hébraïque de Jérusalem, souligne le fait que les récepteurs CBD naturels se produisent dans tout le corps humain, du cerveau et des tissus nerveux aux organes, aux glandes endocrines et aux cellules immunitaires.

Et l’un des organes où il a trouvé que les récepteurs étaient très répandus? Le pancréas.

En fait, les chercheurs ont trouvé des récepteurs endocannabinoïdes (à savoir les récepteurs CB-1) spécifiquement dans les cellules des îlots de l’organe, l’emplacement exact où l’insuline est produite. De plus, ils ont suggéré que le stimulus de ces récepteurs dans les cellules des îlots pourrait avoir des liens avec la production d’insuline.

Maintenant, quelle que soit l’intérêt de la recherche, nous ne disons en aucun cas que les récepteurs endocannabinoïdes sont directement responsables de la production d’insuline, ou que le CBD est un remède contre le diabète de quelque manière que ce soit. S’il est possible que les récepteurs jouent un rôle crucial dans la production d’insuline, il reste encore beaucoup à faire pour identifier les mécanismes physiologiques et les voies chimiques exactes qui en sont responsables.

Nous dirons, cependant, que les études préliminaires sur le CBD pour le diabète ont été si prometteuses qu’elles ont conduit le Dr Joseph Alpert de l’American Journal of Medicine à faire appel à la DEA et au National Institute of Health (NIH) pour augmenter le financement et la collaboration sur recherche continue.

 

Le CBD peut-il aider à traiter les symptômes sous-jacents du diabète?

Ce qui est encore plus concret que la recherche sur le rôle potentiel du CBD dans la production d’insuline, c’est la recherche sur la capacité du composé à aider à atténuer les symptômes et même à prévenir certaines des conditions médicales courantes que nous associons au diabète.

L’un des facteurs les plus importants associés au développement de la résistance à l’insuline dans le diabète de type 2 comprend l’inflammation chronique liée à l’obésité. La présence excessive de tissu adipeux chez les diabétiques obèses de type 2 limite considérablement l’efficacité du métabolisme du glucose, ce qui entraîne à son tour des niveaux élevés de sucre dans la circulation sanguine.

Les lésions nerveuses sont une autre condition qui affecte généralement le diabète. Dans de nombreux cas, les diabétiques auront une sensation limitée dans leurs membres inférieurs. Cela est dû à des lésions nerveuses, qui peuvent amener les diabétiques à ne pas être conscients des blessures dues au manque de sensation, ce qui entraîne un risque accru d’infection. Le CBD se trouve être un neuroprotecteur qui peut aider à prévenir les dommages induits par le diabète.

De même, il y a eu des dizaines de publications qui se sont révélées très prometteuses dans le rôle du CBD en tant que traitement du diabète, y compris des études sur la rétinopathie (un trouble des yeux) et le dysfonctionnement cardiovasculaire diabétique.

En bref, le potentiel médical et les avantages thérapeutiques de l’huile de CBD sont prometteurs; de nombreux diabétiques l’utilisent quotidiennement pour améliorer leur qualité de vie globale, et des milliers d’autres continueront de le faire à l’avenir à la lumière d’une recherche accrue et d’une meilleure information.

Enfin, il est important de souligner que l’huile de CBD ne vous fera pas planer, contrairement à la marijuana de plante entière, elle ne contient pratiquement pas de THC, qui est le cannabinoïde responsable des propriétés psychoactives de la drogue.

En conclusion:

Les huiles de CBD peuvent varier en fonction de leurs concentrations globales de cannabinoïde actif; en d’autres termes, toutes les huiles ne sont pas identiques et des dosages différents seront probablement nécessaires en fonction de l’huile spécifique que vous finissez par utiliser (bien que le dosage approprié doive toujours être étiqueté sur le flacon).

De même, l’huile de CBD n’est pas une solution garantie pour tous les diabétiques; alors que certains patients l’ont trouvé hautement thérapeutique, il sera finalement plus efficace pour certains individus que pour d’autres. Comme c’est toujours le cas, il est important de faire vos propres recherches et d’en parler à votre médecin avant de commencer à consommer ce type de produit.

Share this post